Read this in English

Cette observation a été écrit par Caroline Winter avec des remerciements à Rachel Hendery, Janneke Adema, Gary Hall, et Les Kneebone pour ses commentaires et contributions.

En bref:

Titre Politique des trois organismes sur la gestion des données de recherche aux fins de consultation
Créateurs Gouvernement du Canada
Date de publication mai 2018
Mots clés Gestion des données, organismes de financement, données ouverte

En mai 2018, le gouvernement du Canada a publié une ébauche de Politique de consultation des trois organismes sur la gestion des données de recherche (politique GDR). Le politique fait partie d’une stratégie tripartite pour encourager et soutenir la gestion des données de recherche, qui comprend également la Politique des trois organismes sur le libre accès aux publications (2015) et la Déclaration de principes des trois organismes sur la gestion des données numériques (2016) (Pour plus d’informations, voir « Déclaration de principes des trois organismes sur la gestion des données numériques » et « Partner Response to Tri-Agency Statement of Principles on Digital Data Management » par Lisa Goddard [UVic Libraries]).

La politique GDR s’applique aux institutions qui administrent le financement des trois agences ainsi qu’aux bénéficiaires de subventions. Il comprend trois points clés:

  1. Les institutions doivent avoir des stratégies de GDR accessibles au public qui sont examinées et mises à jour régulièrement. Ils doivent s’assurer que leurs chercheurs ont également mis en place des stratégies de GDR.
  2. Les propositions de subvention devraient inclure des plans de GDR, et certaines possibilités de financement les nécessiteront.
  3. Les bénéficiaires de subventions doivent déposer toutes les données de recherche pertinentes aux publications financées dans des référentiels, et les données doivent être en libre accès lorsque cela est juridiquement et éthiquement approprié. Ils devraient également établir un lien clair entre les publications et les données de recherche.

La version finale de la politique n’avait pas été publiée au moment de la rédaction, mais Portage rapporte une date de sortie au printemps 2020.

En décembre 2019, le gouvernement a publié un Résumé de la consultation publique. Ce résumé montre que, dans l’ensemble, les chercheurs canadiens appuient la politique, mais demandent une clarification de la terminologie et de la portée, et ils soulèvent des préoccupations concernant l’éthique et les coûts de mise en œuvre et de surveillance.

La politique GDR et le partenariat INKE

De nombreuses institutions canadiennes disposent de supports gestion des données disponibles pour les chercheurs par le biais de bibliothèques institutionnelles. Il s’agit notamment des membres du partenariat INKE, des Bibliothèques de l’Université de Victoria et des Bibliothèques de l’Université Simon Fraser. En Australie, la bibliothèque de l’Université Edith Cowan répertorie les politiques institutionnelles ainsi que les services de soutien.

En réponse à une prise de conscience croissante de l’importance du GDR, le Portage Network – une initiative de CARL / ABRC (Canadian Association of Research Libraries / Association des bibliothèques de recherche du Canada) – a lancé L’assistant PGD en octobre 2015. L’assistant PGD est un outil en ligne ouvert et bilingue pour la création de plans de gestion des données (PGD). En mars 2018, Portage a lancé le Modèle de stratégie institutionnelle et le Guide d’accompagnement en prévision de la publication de la politique de gestion des données. Les deux outils sont recommandés dans le projet de politique.

En janvier 2020, le Portage Groupe d’experts sur la recherche et l’intelligence (GERI) a publié un rapport résumant les résultats d’une enquête auprès des institutions de recherche canadiennes menée en juin 2019 en prévision de la publication d’une version officielle de la politique GDR. L’enquête a recueilli des données sur l’état des stratégies de GDR des institutions et les défis rencontrés pour les développer. Le rapport indique qu’en juin 2019, 80% des répondants ont indiqué que leur établissement de recherche avait entamé le processus d’élaboration d’une stratégie institutionnelle (2019 p. 3). Certaines des recommandations de Portage GERI comprennent la création d’un inventaire des politiques institutionnelles, d’une communauté de pratique et d’un ensemble de meilleures pratiques.

En janvier 2019, Jacqueline M. Quinless et Shahira A. Khair des bibliothèques de l’Université de Victoria ont publié les résultats d’une enquête sur les pratiques de GDR distribuée aux chercheurs de l’UVic. Le rapport, The Enduring Potential of Data : An Assessment of Researcher Data Stewardship Practices at the University of Victoria, note que la demande de formation et d’orientation sur la gestion des données est claire, mais les variations de terminologie et de pratiques entre les disciplines posent un défi, en particulier en ce qui concerne les partage de données.

Réponse à la politique de gestion des données dans la communauté universitaire élargie

Étant donné que la politique finale de gestion des données n’a pas encore été publiée, aucun établissement universitaire canadien n’a de stratégie en place au moment de la rédaction. Cependant, plusieurs institutions ont approuvé l’énoncé de Principes de DRC concernant la GDR de Données de recherche Canada (2016).

En août 2019, le CRSH a annoncé L’Initiative visant le renforcement de la capacité de gestion des données de recherche, qui financera 40 projets soutenant la capacité de GDR au Canada dans le cadre du programme de Subventions connexion entre novembre 2019 et août 2020.

La GDR est une préoccupation importante dans la communauté universitaire internationale ainsi qu’au Canada. Au Royaume-Uni, par exemple, le Digital Curation Center (DCC) comprend des aperçus des politiques de gestion des données des bailleurs de fonds institutionnels, ainsi que des ressources pour l’élaboration de plans de gestion des données. Son outil DMPOnline comprend des modèles pour de nombreux bailleurs de fonds au Royaume-Uni et dans le monde.

En Australie, l’Analysis and Policy Observatory (APO) recueille des ressources liées à la GDR, que c’est soutenue par une variété d’organisations et d’initiatives. À partir de 2020, l’Australian Research Council (ARC) exige des plans de gestion des données dans le cadre de son programme de financement national. L’Australian National Data Service (ANDS) soutient des projets de données de recherche et gère Research Data Australia, un portail de découverte pour la recherche australienne. L’Australian Research Data Commons (ARDC), fondée en 2018, développe une infrastructure de données de recherche et un commun national de données de recherche.

La gestion des données et la science ouverte

La politique GDR est positionnée par rapport à la politique internationale relative à libre accès et aux données ouvertes, notamment la Déclaration du gouvernement ouvert du Open Government Parnership (2011) et le G7 Science Ministers Communiqué (2017).

L’ouverture est une valeur directrice de la politique GDR, qui stipule que: « Les organismes subventionnaires sont d’avis que les données recueillies par la recherche grâce aux fonds publics doivent être gérées de manière responsable et efficace » (2018).

Ouvrages citées

GERI (Group d’experts sur la recherche et l’intelligence du réseau Portage). 2019. Sondage sur la stratégie institutionnelle de gestion des données de recherche (GDR). https://portagenetwork.ca/wp-content/uploads/2019/11/RIEGStrategySurveySummary_FR.pdf.

Gouvernement du Canada. 2019. Résumé de la consultation publique. http://www.science.gc.ca/eic/site/063.nsf/fra/h_97905.html.

Gouvernement du Canada. 2018. Politique des trois organismes sur la gestion des données de recherche aux fins de consultation. http://www.science.gc.ca/eic/site/063.nsf/fra/h_97610.html. Quinless, Jacqueline M., et Shahira A. Khair. 2019. The Enduring Potential of Data: An Assessment of Researcher Data Stewardship Practices at the University of Victoria. Bibliothèques de l’Université de Victoria. https://dspace.library.uvic.ca//handle/1828/10509.