Le libre accès dans les sciences humaines au Canada : une conversation

Le libre accès dans les sciences humaines au Canada : une conversation

Au cours de la dernière décennie, le libre accès a gagné le soutien des chercheurs et des décideurs politiques, avec un plaidoyer de plus en plus fort en faveur de l’accès gratuit en ligne aux travaux universitaires. Si l’intégration de politiques de libre accès au Canada reflète l’évolution rapide du paysage de l’édition, avec l’essor de la numérisation et le besoin pressant d’élargir l’accès, les obstacles à la généralisation du libre accès sont nombreux et complexes.

Open Access in the Humanities and Social Sciences in Canada: A Conversation

Open Access in the Humanities and Social Sciences in Canada: A Conversation

Over the last decade, Open Access (OA) has gained support among researchers and policymakers, with increasingly vocal advocacy for free online access to scholarly work. While incorporating Open Access policies in Canada reflects a rapidly changing publishing landscape, with the rise of digitalization and the pressing need to broaden access, the barriers to making Open Access a widespread reality are many and complex.

Market Consolidation and Scholarly Communications

Market Consolidation and Scholarly Communications

For the past decade or more, a trend has been observed in the scholarly communications ecosystem toward market consolidation, with fewer companies owning increasing shares of the market. A study by Data Think estimated that, in 2021, very large publishers (those with more than 500 journals) accounted for only 0.06% of the publishers in their study but published nearly half—47%—of all articles (Pollock 2022). This increasing market consolidation has raised concerns in the open scholarship community and in the broader academic community.

Market Consolidation and Scholarly Communications

La consolidation du marché et la communication savante

Au cours de la dernière décennie ou plus, une tendance vers la consolidation du marché a été observée dans l’écosystème des communications savantes, avec moins d’entreprises détenant des parts croissantes du marché. Une étude de Data Think a estimé qu’en 2021, les très grands éditeurs (ceux qui publient plus de 500 revues) ont représenté seulement 0,06% des éditeurs de leur étude, mais ils ont publié près de la moitié – 47% – de tous les articles (Pollock 2022). Cette consolidation croissante du marché a soulevé des préoccupations dans la communauté de la science ouverte et dans la communauté universitaire en général.

La Semaine internationale du libre accès 2022, le 22–30 octobre

La Semaine internationale du libre accès 2022, le 22–30 octobre

La 15e Semaine internationale du libre accès s’est déroulée du 24 au 30 octobre. Le thème de cette année était « Ouvert à la justice climatique », reconnaissant que les effets généralisés du changement climatique sont vécus différemment par différents groupes de personnes. Une des façons dont cette injustice se manifeste est à travers les niveaux inéquitables d’accès aux connaissances et à l’information sur le changement climatique, alors le libre accès « peut créer des voies vers un partage plus équitable des connaissances et servir de moyen de lutte contre les inégalités qui conditionnent les impacts du changement climatique et notre réponse à ces derniers » (« Semaine » 2022).

La Semaine internationale du libre accès 2022, le 22–30 octobre

International Open Access Week 2022, October 22–30

The 15th annual International Open Access Week ran from October 24–30. This year’s theme was “Open for Climate Justice,” acknowledging that the widespread effects of climate change are experienced differently by different groups of people. One of the ways this injustice manifests is through inequitable levels of access to knowledge and information about climate change, so open access (OA) “can create pathways to more equitable knowledge sharing and serve as a means to address the inequities that shape the impacts of climate change and our response to them” (“Theme” 2022).